Les chroniques d'Evenusia

23 octobre 2017

Les frères Gamble Tome 2 : Paparazzis et quiproquos de J. Lynn

paparazzis et quiproquos

Sortie VF le 29 septembre 2017
Résumé de l’éditeur: chez Milady Romance

Je m'appelle Bridget, un prénom de célibataire... ce que je suis ! Je le vis plutôt bien en règle générale. Mais ce soir-là j'étais particulièrement déprimée et j'avais décidé de noyer mon désespoir dans une boîte branchée. C'est là que j'ai rencontré Chad, la star de l'équipe de baseball, un vrai tombeur. Malheureusement, les paparazzis s'en sont mêlés. Fatigué de ses frasques, son manager a posé un ultimatum : si Chad n'arrive pas à convaincre le monde entier que je suis sa petite amie et pas seulement une conquête d'un soir il peut dire adieu à son contrat juteux... Je ne suis pas du genre à jouer la comédie, mais je vais prendre mon rôle très à coeur...

Mon avis : 
Chad Gamble est joueur de baseball professionnel. Aussi bien "player" sur le terrain qu'avec les femmes, tout le monde n’approuve pas son comportement. A la suite d’une énième apparition scandaleuse dans un magazine people, son manageur et son équipe lui donnent une dernière chance de changer son image. S’il n’arrive pas à faire profil bas, sa carrière prendra fin et son contrat ne sera pas reconduit.
Alors que celui-ci est photographié au bras de Bridget, il lui propose un marché qu'elle ne pourra pas refuser... ou presque.
Après Suite Nuptiale et Quiproquos avec Chase et Maddie, nous retrouvons le deuxième frère Gamble, Chad. 
Chad est un homme qui ne mâche pas ses mots et qui sait ce qu’il veut, en l’occurence c’est Bridget. Sa réputation est constamment exagérée par les magazines people, il est donc difficile pour notre héroïne de savoir délier le vrai du faux.
Bridget est une femme très extravagante de part son caractère et ses vêtements hauts en couleur, mais elle cache tout de même une certaine sensibilité. Quand Chad Gamble lui demande d’être sa fausse petite amie pour redorer son image, elle finit par accepter car elle a des sentiments pour lui depuis longtemps, ainsi que des dettes importantes à régler.
Ils devront alors tout faire pour que "leur amour" paraisse vrai aux yeux de tous. Même si ces deux-là passent leur temps à se chamailler, leur attirance est incontestable et explosive, la tension sexuelle sera à son comble.
Les pages défilent et le format court fait que l’on en redemande encore. On reconnait bien sûr la plume de J.L Armentrout qui se cache sous le pseudonyme de J.Lynn, à l’art et la manière d’écrire ses romances et de vous rendre accroc.
Paparazzis et Quiproquos saura a à coup sûr vous séduire.


La perle et la coquille de Nadia Hashimi

la perle et la coquille

Sortie VF le 20 octobre 2017.

Présentation de l’éditeur : chez Milady

Kaboul, 2007 : les Talibans font la loi dans les rues. Avec un père toxicomane et sans frère, Rahima et ses sœurs ne peuvent quitter la maison. Leur seul espoir réside dans la tradition des bacha posh, qui permettra à la jeune Rahima de se travestir jusqu'à ce qu'elle soit en âge de se marier. Elle jouit alors d'une liberté qui va la transformer à jamais, comme le fit, un siècle plus tôt, son ancêtre Shekiba. Les destinées de ces deux femmes se font écho, et permettent une exploration captivante de la condition féminine en Afghanistan.

L'avis de Linagalatée :

Rahima et sa sœur Parwin n’iront plus à l’école, telle est la décision de leur père, Arif. Elles sont à un âge où les garçons commencent à les taquiner. Avec cinq filles à la maison, ce pauvre homme n’a pas fini de se faire des cheveux blancs.

Mais leur père n’est pas un homme de confiance, à la solde de Abdul Khaliq, seigneur de guerre, pour endurer les combats, il use et abuse d’opium, jusqu’à en être devenu complètement dépendant.

Raisa, leur mère, est complètement dépassée par la situation et, en épouse soumise, elle n’ira pas à l’encontre des décisions de son mari.

La solution va leur être apportée par leur tante Khala Shaima, la sœur de leur mère, à travers l’histoire de leur arrière-arrière grand-mère, Bibi Shekiba. Arif, complètement perdu dans les vapeurs d’opium, va à peine se rendre compte du changement.

Rahima, va devenir Rahim, une bacha posh, jusqu’à son adolescence. Cheveux courts, habillée en garçon, sa vie prend un tournant radical et tout à coup, tout devient possible.

Rahim va à l’école, joue au ballon avec ses copains, va faire les courses pour la maison, mène une vraie vie de petit garçon, charge à ses sœurs de faire tout le travail domestique auquel elle ne participe plus.

Mais un jour sa route va croiser celle de Abdul-Khaliq, et avec lui l’horreur. Voulant l’épouser, il ne reculera devant rien. Rahima étant la troisième fille, ses sœurs Shala et Parwin doivent se marier avant elle. Pas de problème Abdul-Khaliq a la solution, elles seront mariées à deux de ses cousins, et lui épousera Rahima, contre de l’opium à volonté, et une énorme somme d’argent.

Khala Shaima va bien tenter de s’opposer à ces mariages, mais qui est-elle pour prendre des décisions dans une maison qui n’est pas la sienne ? Même la pauvre Raisa n’a rien à dire, elle ne peut que pleurer le départ de ses trois filles.

Pour elles trois, l’enfer va vraiment commencer, violées par leurs maris, rudoyées par leurs épouses, elles sont corvéables à merci en tant que dernières épouses. Elles ne sont ni plus ni moins que des esclaves.

C’en est fini des belles histoires de Khala Shaima, elles ne sauront pas ce qu’est devenue Bibi Shekiba.

C’est à chaque fois le cœur gros que je referme les romans de Nadia Hashimi. La condition féminine depuis leur tendre enfance jusqu’à leur mort, me laisse anéantie par tant de souffrance.

Leur vie n’est que misère et esclavage, privées de scolarité, elles n’ont aucun moyen de s’en sortir, tel est le sort qui leur est réservé dans les régions rurales.

L’histoire de Rahima en est l’exemple même, et pourtant, elle subit sans se plaindre, elle sourit, elle est joyeuse. Elle a eu la chance d’avoir ce vent de liberté quand elle était bacha posh, mais elle le paye plus cher que les autres filles, peut-être. En effet, quand on n’a jamais connu cette liberté d’apprendre, de mouvements, revenir au rang d’esclave, doit paraître particulièrement injuste.

Ce que je ne comprends pas non plus, ce sont ces épouses plus vieilles, qui parce qu’elles ont subi les rudesses de leur mari et de leur belle-mère, se plaisent à répéter la même situation, envers les nouvelles épouses. Elles ont souffert à l’époque, mais elles oublient ou se vengent, je ne sais pas.

Ses romans sont tellement bien écrits, qu’’on ne peut que s’identifier à ces femmes, on s’imprègne de leur histoire, de leur souffrance, et avec nos yeux et nos mœurs d’européennes, on a du mal à admettre leur sort.

Nadia Hashimi, a publié récemment un roman spécifique au sort des bacha posh, Ma vie de bacha posh, et un autre sur l’exil des afghans, Si la lune éclaire nos pas.

Pour ma part, je lirai avec grand plaisir « Ma vie de Bacha Posh » qui est destiné aux 9-12 ans, car le personnage principal croise la vie de Rahima, héroïne de « La perle et la coquille ».

En revanche, je ferai l’impasse sur « Si la lune éclaire nos pas », car je crains fort qu’il soit très très difficile émotionnellement.

Plus tard peut-être.

Quoi qu’il en soit, nous avons à faire, une fois de plus, à une magnifique histoire de femme, superbement racontée d’une écriture si élégante.

La Perle et la coquille a été élu Prix des Lectrices 2016 (Milady)

Posté par evenusia à 10:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

22 octobre 2017

Les trois talents Tome 1 : Le conteur d'histoires de Emma Cavalier

Les trois talents 1

Sortie VF le 12 octobre 2017

Présentation de l'éditeur : chez Blanche, collection New Romance 

Quand les rivalités attisent le désir...

Brillante et ambitieuse étudiante en journalisme, Élisabeth est stagiaire pour le quotidien Azur matin.

Face à elle, un redoutable rival, Alexander Welles.

Et quoi de mieux pour tenir sa concurrente que d'avoir les preuves qu'Élisabeth utilise son ordinateur pour se rendre sur des sites de rencontres ?

Alexander va exercer un chantage sur Élisabeth : soit elle passe la nuit avec lui, soit il révèle son secret. Il va entraîner Élisabeth dans des jeux érotiques qui répondent aux fantasmes enfouis de la jeune femme qui se donne sans retenue aucune.

Tombera-t-elle amoureuse de son rival et maître chanteur ? Devra-t-elle choisir entre la réussite et l'amour... ?

Mon avis : 

Elisabeth intégre, en tant que stagiaire journaliste, le quotidien Azur matin. Elle veut absolument décrocher la bourse Perdini qui permettra, à l'un d'entre eux, d'aller à New York, pendant un an, travailler au sein d'un grand journal. Mais elle n'est pas la seule, et même si elle est parmi les plus brillantes, il y a aussi Alexander Weiss, son binôme chez Azur Matin, qui est bien décidé lui aussi à l'obtenir. Et tous les coups sont permis. 

Depuis qu'elle a découvert le site de rencontres en ligne, Fetlife, Beth tchate avec homme, London Angel, avec lequel elle ose des conversations et des expériences qu'elle n'a jamais eues avec personne. Malheureusement, Alexander la prend en photo en flagrant délit au bureau alors qu'elle est connectée sur Fetlife. Il lui propose en échange de son silence, de passer une nuit avec lui, une seule, et il supprimera les photos compromettantes. 

Lex ne lui plait pas, enfin c'est ce qu'elle croit...

Je tourne les dernières pages de ce premier tome et je suis complètement conquise, par le style, les personnages, l'histoire, tout. 

Je l'avoue, je suis très fan de cette auteure et j'avais adoré ses romances érotiques précédentes : Légendes du Manoir, La rééducation sentimentale, etc... Elle sait nous raconter des histoires en éparpillant des indices pour finalement nous amèner, sans vraiment nous en apercevoir, là où elle veut. Les pièces du puzzle se mettent lentement en place, c'est original et intelligent.

Emma Cavalier met dans cette trilogie ses thèmes de prédilection, récurrents dans ses écrits, même si ici ils restent plus soft que dans ses romans précédents (Le Manoir), domination et soumission, avec toujours la présence assez fascinante des cordes. Le déroulement de l'intrigue est finement amené, elle maîtrise son sujet et on se laisse peu à peu envoûter, à l'image de Beth, par le charme de Lex. 

Ses héros possèdent tous les deux un fort potentiel charismatique. Beth est l'image parfaite de la journaliste, curieuse et ambitieuse. Elle assume ses choix jusqu'au bout, n'a pas peur de d'aller toujours plus loin dans ce qu'elle entreprend. 

Lex est un personnage très secret et au premier abord assez antipathique. Cette rivalité qui les oppose restera très présente tout au long du roman mais malgré cela, Lex va se révéler peu à peu, et notre impression va changer au fur et à mesure qu'Emma va apprendre à le découvrir. On le sent toutefois très versatile, tantôt arrogant et dominateur, tantôt généreux et attentif aux désirs de Beth.

Mais bien sûr tout cela serait bien plus simple s'il n'y avait pas cette bourse Perdini, si Beth acceptait d'être sa petite amie, et si de son côté Lex acceptait de coucher avec elle... 

La fin de ce premier tome nous laisse avec une foule d'interrogations et j'ai hâte de pouvoir me plonger dans la suite des aventures de Lex et Emma. 

Malcolm + 1 Tome 2 de Katy Evans [The Manwhore Series)

malcolm + 1

Sortie VF le 12 octobre 2017

Présentation de l'éditeur : chez Hugo New Romance

****SPOILERS sur le tome 1 dans le résumé*****

Rachel avait l'intention de réveler au grand jour la personnalité sulfureuse de Malcolm Saint. 

Au lieu de ça, elle est tombée amoureuse de lui, et l'a trahi quand il a découvert ses véritables intentions : en apprendre le plus possible sur lui et publier un article révélant ses secrets. 

Alors qu'il ne faisait confiance qu'à lui-même, il est blessé par la seule personne qu'il a aimé, et décide de mettre un terme à leur relation. 

Mais c'est trop tard, Rachel l'aime et elle fera tout pour regagner sa confiance. 

La jeune femme se trouve face à un autre dilemme : alors qu'elle doit démissioner de Edge, le journal people pour lequel elle travaille en tant que journaliste, Malcolm lui propose un emploi dans son entreprise. Doit-elle saisir cette opportunité pour se rapprocher de lui ou refuser afin de conserver son intégrité et son indépendance ? 

Mon avis : 

Je me suis jetée sur ce second tome alors que l'auteure nous avait laissés avec un cliffhanger insoutenable ! Nous retrouvons Rachel totalement effondrée. Malcolm n'a pas réagi suite à la publication de son article où elle lui faisait une véritable déclaration d'amour. Elle n'arrive pas à surmonter le fait que Malcolm ne veut plus rien aucun contact avec elle, et plus que tout, elle regrette de ne pas avoir pu s'expliquer face à lui. Les réseaux sociaux se déchaînent contre elle, la traitant de tous les noms à cause de sa trahison envers Malcolm. Elle a beau lui laisser des messages et essayer de reprendre contact, Malcolm ne donne pas signe de vie. 

Il va laisser Rachel pendant des semaines avant de lui donner un rendez-vous au sein de sa société. Celle-ci va s'y rendre fébrilement, enfin désireuse de pouvoir tout déballer et s'excuser. Mais cela ne va pas du tout dérouler comme elle le pensait car elle ne va pas reconnaître l'homme qui va la recevoir. 

Après son dérapage, Rachel va devoir prendre conscience que le couple qu'elle formait avec Malcolm est désormais terminé. Elle n'a plus en face d'elle, l'homme aimant et séducteur qui la regardait avec tendresse. C'est un homme froid et distant qu'elle va découvrir, un homme qui semble avoir effacé ce qu'il s'est passé entre eux. Mais malgré tout, celui-ci va lui faire une proposition, celle de venir travailler pour lui. 

C'est un second tome bien meilleur que le premier. On retrouve la plume addictive de Katy Evans alors que le couple va devoir repartir à zéro. Leur attraction est toujours présente mais Malcolm a été trahi par une des rares personnes en qui il avait confiance, et il le vit très mal. Malgré tout, il est toujous aussi attiré par Rachel. Sans vouloir reprendre leur relation, il ne peut s'empêcher de vouloir la voir, la protéger. 

Rachel sait qu'elle a beaucoup à se faire pardonner et compte bien arriver à s'expliquer avec Malcolm. Elle est prête à tout pour l'avoir. Toutefois, elle ne veut pas travailler sous ses ordres, cela viendrait à faire une croix sur Malcolm et anéantirait tout espoir de renouer un jour avec lui. 

Katy Evans mise une fois de plus sur la tension sexuelle entre ses deux héros. Elle sait parfaitement comment décrire, avec beaucoup de sensualité, cette électricité qui crépite. 

Bien sûr l'atout principal de cette série est le personnage de Malcolm Saint, son assurance, son air de dominer le monde, son côté passionnel, ne peuvent que vous conquérir. 

Lire la chronique du tome 1 Malcolm le sulfureux

20 octobre 2017

Maverick de Karina Halle [North Ridge #2]

Maverick AMAZON

Sortie VO le 16 octobre 2017

Résumé : traduction Evenusia (on copie, on crédite svp !!!!) 

John "Maverick" Nelson aime vivre dangereusement. Il est un membre précieux de l'équipe de recherche et de sauvetage de North Ridge, ville montagneuse de la Colombie-Britannigue. Avec son air audacieux, il est le premier à braver le danger, à n'importe quel prix. 

Quand il s'agit de femmes, cependant, Maverick fait preuve de prudence. Il a beau avoir un charme arrogant, une beauté animale et un gros sex appeal, il reste aussi inaccessible que les sommets environnants. Sexe hot et sauvage? Il vous dira qu'il n'y a pas de meilleur moyen de passer une nuit froide et hivernale. Une relation suivie ? Il préfèrera se congeler.

Jusqu'à ce qu'il pose les yeux sur l'américaine Riley Clarke. Riley est le nouveau membre de l'équipe de recherche et de sauvetage de North Ridge et la seule femme au sein de l'équipe, ce qui signifie qu'elle va passer beaucoup de temps avec Mav dans des situations bourrées d'adrénaline.

Avec l'alchimie qui crépite entre eux suffisamment chaude pour faire fondre la neige, se tenir suffisament éloignés l'un de l'autre est la condition pour maintenir le succès de leur équipe. D'ailleurs, Maverick est son patron et elle n'a pas travaillé comme une dingue au Colorado juste pour tout envoyer valser pour un moment de sexe époustouflant.  

Mais lorsque le pire des hivers arrive, Riley et Maverick doivent combattre à la fois les éléments et leur attirance l'un pour l'autre. Et si l'un d'entre eux flanche, ils seront tous les deux congelés.

Mon avis : 

Riley exerce le métier de secouriste en haute montagne. Après avoir perdu son binôme et ami au cours d'une opération de sauvetage, elles décide d'aller au Canada reprendre son activité. Elle a été à été acceptée comme nouveau membre d'une équipe basée à North Ridge. 

À son arrivée, elle est plutôt bien accueillie, seule femme parmi les hommes, ce dont elle a l'habitude. Tout devrait bien se passer si ce n'était son attirance pour son chef, Maverick Nelson. Celui-ci qui n'est pas insensible non plus, lui a tout de même imposé de se tenir tranquille côté sexe, car toute relation dans l'équipe serait synonyme de renvoi de la part du gouvernement qui les emploie.  

Mais Riley est un sacré personnage, comme on en croise trop peu dans la romance. Elle a du cran, est courageuse et sait ce quelle veut et en l'occurrence c'est Maverick qu'elle veut mettre dans son lit. Elle va, sans cesse, le provoquer et le pousser à bout, ce qui amuse tout d'abord Maverick mais finira par lui mettre les sens en feu. Il sera obligé de remettre Riley à sa place, ce qui ne découragera pas pour autant notre héroïne. Cela donnera lie à des réparties piquantes et des dialogues très chargés en électricité.

Maverick et Riley sont extrêmement attirés l'un vers l'autre mais c'est une relation qui si elle venait à se savoir les conduirait à abandonner leurs postes. Mais à force de se côtoyer, l'attirance va devenir de plus en plus difficile à maîtriser, et puis les règles ne sont-elles pas faites pour être transgressées ? 

Riley est une très belle femme, avec des bras tatoués qui lui donnent un côté badass qui va de pair avec son métier. Il faut au moins cela pour tenir tête à Maverick et sa stature imposante. Il est d'un naturel dominant avec un côté très animal. Il plait aux femmes et ne s'encombre pas de relations suivies. Il exerce un métier dangereux et il ne veut surtout pas que son attention soit détournée pendant les opérations dangereuses. 

Ce second tome peut être lu séparément de la série, même si je vais vite lire le précédent consacré à son frère Shane. J'ai adoré l'ambiance des grands espaces enneigés et des sauvetages en montagnes.

Riley et Maverick forment un couple dont la relation est tout d'abord basée sur leur attirance sexuelle et s'ils s'efforcent de ne pas succomber, l'attente ne fera qu'attiser cette tension et cela finira par donner lieu à des scènes ultra sensuelles et intenses. Riley n'est pas une timide et n'hésitera pas à aguicher Maverick qui répondra toujours présent... quel que soit le lieu. 

Voilà une histoire torride qui ne vous laissera pas de marbre.  

Posté par evenusia à 23:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Sortie de DARKER de EL James

Après la sortie de Grey, le premier tome de Cinquante Nuances de Grey du point de vue de Christian, EL James, l'auteure de la trilogie, vient d'annoncer la sortie du second tome Darker. Il s'agira donc de Cinquante Nuances Plus Sombres du point de vue de Christian. 

Darker

(trad Evenusia) Etre dans la tête de Christian est un endroit fascinant. Dans Grey on a eu un premier aperçu de ce qui dérangeait Christian, mais dans Darker, on ira bien plus profondément, dans ses mémoires les plus douloureuses et dans les relations qui l'ont transformé tel qu'il est, l'homme brisé et exigeant dont Ana est tombée amoureuse. Ecrire Darker m'a permis d'aborder sous un autre angle son personnage et ses motivations, et j'espère que les lecteurs trouveront ces incursions aussi irrésistibles que moi" EL James à propos de Darker.

Darker

La sortie de Darker est annoncée aux USA et en Angleterre pour le 28 novembre 2017 et en France le 6 décembre 2017 chez JC Lattès. 

Présentation officielle : 

Après une liaison passionnée qui s'est achevée dans les larmes et les reproches, Christian Grey est incapable d'oublier Anastasia Steele. Il l'a dans la peau. Décidé à regagner son amour, il s'efforce de réprimer ses désirs les plus troubles et son besoin de tout contrôler pour enfin aimer Ana selon ses conditions. Hélas, son enfance continue de le hanter, d'autant que Christian comprend que Jack Hyde, le patron sournois d'Ana, la veut clairement pour lui seul. Le Dr Flynn, confident et thérapeute de Christian, parviendra-t-il à l'aider à affronter ses démons ? Ou est-ce que l'amour exclusif d'Elena et l'adoration insensée de son ex-soumise, Leila, finiront par le retenir dans le passé ? Et si, malgré ses tourments et ses obsessions, Christian réussit à reconquérir Ana, sera-t-il capable de la garder ?

Précommande Amazon disponible en VF

Posté par evenusia à 19:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

La cave de Natasha Preston

81EgGpvM3jL

Sortie VF le 19 avril 2017

Présentation de l’éditeur : chez Hachette Romans

Imaginez une maison comme n’importe quelle autre. Dedans, une pièce. Dans cette pièce, une armoire. Derrière cette armoire, une porte. Au-delà de cette porte, des escaliers. Et en bas, une cave. Une cave où sont séquestrées trois filles, Rose, Iris et Violette, soumises à la folie maniaque et meurtrière d’un homme : Trèfle.

Dans une autre maison, dans une ville où il ne se passe jamais rien, Summer mène une vie parfaitement banale. Elle a des parents, un frère, des copines, un petit ami. Mais un soir, sa route croise celle de Trèfle, et Summer ne rentre pas chez elle. Elle se retrouve enfermée dans une cave en compagnie des autres filles et rebaptisée Lilas. Mais contrairement aux autres filles, elle n’est pas prête à accepter son sort jusqu’à faner et dépérir…

L'avis de Linagalatée :

Colin Brown est comptable dans un cabinet d’avocats,  mais la plupart du temps il est Trèfle, et quand il est Trèfle, il vit sa vie parfaite avec sa famille parfaite. Depuis le décès de sa maman, Trèfle vit seul dans cette grande maison dont il a hérité, mais c’est à la cave qu’il vit sa vie parfaite avec ses fleurs.

Rose est la plus ancienne, déjà trois ans qu’elle vit là, à la cave, dans un cadre qu’il a aménagé spécialement pour elle, puis sont venues Iris, Violette et enfin Lilas.

Lilas est la dernière arrivée, elle ne s’habitue pas, elle continue à vouloir être appelée Summer, mais ce n’est pas possible, Rose, Iris et Violette tentent de lui expliquer. Ca va aller…

Pour ne pas devenir folle Summer fait profil bas, elle s’enfuira un jour, elle le sait, d’ailleurs elle s’est trouvée une alliée, elles vont tenter quelque chose.

Puis Violette est morte, et une autre Violette est arrivée, Trèfle règne sur ses fleurs, il impose la terreur, souffle le chaud et le froid, selon ses humeurs.

C’est Lilas maintenant qui rassure la nouvelle Violette, elle a vu de quoi Trèfle était capable. Summer est sortie du corps de Lilas pour l’aider à supporter la situation jour après jour.

Quel roman ! Quelle histoire ! Je n’ai pas pu poser ce thriller, tellement j’étais suspendue aux faits et gestes de Trèfle, un fou parmi les fous. J’ai tremblé du début à la fin pour ces fleurs qui ont à jamais perdu leur véritable identité, laminées par leur tortionnaire.

J’ai espéré jour après jour que les recherches pour retrouver Summer portent leurs fruits, mais chapitre après chapitre, je revenais près d’elles à la cave, espérant que Trèfle serait dans un bon jour, et ne les maltraiterait pas.

La plume est violente parfois  à la hauteur de la violence de Trèfle, les mots sont crus pour décrire ses agissements, parce qu’il n’y a pas de mots doux pour décrire la folie.

J’ai adoré ce roman, il m’a fait trembler de peur, de rage. Il m’a remplie d’espoir quand je sentais les recherches avancer, quand je voyais la ténacité de Lewis, le petit ami de Summer, soutenu par leurs parents. J’ai fermé les yeux, en murmurant « non, non, non » quand les scènes devenaient insoutenables.

Bref, je me suis complètement immergée dans cette histoire et cette ambiance, sous la plume de Natasha Preston dont c’était ma première lecture. La cave a déjà été traduit en un nombre incroyable de langues, et je me plais à penser que d’autres lecteurs ont eu le même ressenti que moi, à l’autre bout de la planète.

 

Posté par evenusia à 16:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

19 octobre 2017

Adopted Love #1 de Alexia Gaïa

 adopted love 1

 

Sortie VF le 12 octobre 2017

Présentation de l'éditeur : chez Hugo Poche, collection New Romance

Orphelin, Teagan erre depuis son plus jeune âge de foyers en familles d'accueil.
Bad boy écorché par la vie, la justice le rattrape à l'aube de ses 18 ans. La sentence ? Un an de conditionnelle durant lequel il devra se tenir à carreau s'il ne veut pas finir en prison. Il ne lui reste qu'une chance de se remettre dans le droit chemin et c'est dans une ultime famille d'accueil qu'elle va se jouer. Mais la rencontre avec Elena, la fille aînée de la famille risque de compliquer les choses.

L'avis d'Izabulle:

Teagan doit saisir cette dernière chance qui lui est offerte. Il doit se tenir à carreau jusqu'à sa majorité et s'intégrer à sa nouvelle famille d'accueil, qui ne ressemble à rien de ce qu'il a connu par le passé. La famille Hills est très aisée et habite dans un quartier bourgeois. Il va dans un lycée privé dont Mr Hills n'en est autre que le directeur. Autant dire que ce changement brusque d'environnement le déstabilise quelque peu. Ils sont tous trop parfaits à ses yeux, excepté la fille ainée, Elena, qui a son âge, et semble totalement détonner du reste de la famille. Elle est agressive, a un langage vulgaire, et fait clairement comprendre à Teagan qu'il n'est pas le bienvenu chez eux.

Cette romance New Adult est beaucoup plus sombre et dramatique que veut bien le laisser penser son résumé. Teagan nous dévoile petit à petit à travers ses cauchemars, les horribles épreuves qu'il a vécues durant son enfance. Elena, le personnage féminin n'est pas en reste puisque nous découvrons également que son comportement cache un traumatisme profond et que, contre toute attente, ces deux têtes brulées vont devenir la béquille de l'un et de l'autre.

Cette lecture a été assez éprouvante, car l'auteur oscille entre les périodes très dramatiques et noires et des moments plus légers où je me suis bien marrée à voir Elena rembarrer tout ce qui bougeait autour d'elle. Teagan est aussi très attendrissant, notamment lorsqu'il échange avec son assistance sociale, qui est devenue pour lui un substitut de mère. Teagan et Elena se déchirent beaucoup et j'ai nettement préféré les moments de rapprochement et de complicité. Ce roman, m'a beaucoup fait penser à la saga After d'Anna Todd, de part justement ces montagnes russes émotionnelles et ces deux jeunes qui arrivent à se déchirer et s'aimer en même temps.

Certains clichés et incohérences m'ont parfois fait lever le yeux au ciel, notamment pour tout ce qui concerne les procédures de placement d'enfant en danger ou d'adoption. Toutefois, l'histoire étant située aux Etats Unis, j'ai réussi à faire l'impasse dessus. Le comportement du couple Hills est aussi très questionnant, car ils semblent ne pas voir le désarroi de leur fille. Ils le verbalisent, mais clairement ne font rien pour y remédier. Semblant plus inquiets pour l'équilibre de leur protégé Teagan, que de leur propre fille.

Cette histoire est très addictive et je l'ai dévorée très rapidement. Le final est juste insoutenable et frustrant et nous promet, je pense, une suite toute aussi explosive émotionnellement.

Posté par evenusia à 22:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Heroes de Battista Tarantini

Heroes Battista Tarantini

Sortie VF le 4 janvier 2018

Présentation de l'éditeur : chez Hugo New Romance

La vie a joué un très mauvais tour à Grace. Alors qu’elle commençait des études de médecine, son cœur l’a lâchée et elle a dû subir une transplantation cardiaque. L’organe qui bat désormais dans sa poitrine est en bonne santé, mais il lui est complétement étranger. Ne sachant plus qui elle est, Grace s’exile en Australie, chez sa tante, pour tenter de se retrouver, et donner une nouvelle direction à sa vie.

Arrivée dans le bush australien, sa voiture tombe en panne et Z, le garagiste local lui porte secours.

Ténébreux, écorché vif, il répare des voitures en menant une vie solitaire, se contentant de la compagnie de son chien. Grace comprend rapidement que Z n’est pas celui qu’il semble être. Il la fascine, l’attire irrévocablement ; comme elle, il a choisi le désert rouge d’Australie, ses espaces infinis et sa dureté, pour se réinventer.

Au cœur de l’immensité australienne, Z et Grace vont-ils réussir à oublier leur passé ?

18 octobre 2017

Afterburn/Aftershock de Sylvia Day adapté chez Passionflix

afterburn aftershock

 

Passionflix est une chaîne payante de video à la demande qui adapte beaucoup de nos romances (Confess, Hollywood Dirt...). Elle n'est pas encore accessible en France mais tout prête à croire que cela ne devrait pas tarder. 

Présentation : 

Ne jamais mélanger affaires et plaisir. Ne jamais inviter la politique dans votre lit. Je les connaissais parfaitement, ces règles d’or… et je les avais enfreintes allègrement quand j’avais craqué pour Jackson Rutledge.
Deux ans plus tard, il était de retour dans ma vie. Et il essayait de s’interposer dans le dossier le plus important de ma carrière. Mais, sous l’égide de Lei Yeung, l’une des plus brillantes femmes d’affaires de New York, j’avais appris une ou deux choses depuis qu’il m’avait quittée. Il n’avait pas changé, mais moi, si. Et contrairement à la dernière fois où nos vies s’étaient croisées, je savais exactement à qui j’avais affaire… et à quel point ses caresses pouvaient devenir addictives.
Le cercle sélect du glamour, du sexe et du pouvoir était le terrain de jeu de Jax – mais, à présent, j’en connaissais les règles. Comme on dit dans le monde implacable des affaires : garde tes ennemis près de toi, et tes ex-amants, plus près encore…

  BANDE ANNONCE DU FILM

Posté par evenusia à 23:03 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,