Les chroniques d'Evenusia

18 janvier 2018

Heroes de Battista Tarantini

Heroes Battista Tarantini

Sortie VF le 11 janvier 2018

Présentation de l'éditeur : chez Hugo New Romance

La vie a joué un très mauvais tour à Grace. Alors qu’elle commençait des études de médecine, son cœur l’a lâchée et elle a dû subir une transplantation cardiaque. L’organe qui bat désormais dans sa poitrine est en bonne santé, mais il lui est complétement étranger. Ne sachant plus qui elle est, Grace s’exile en Australie, chez sa tante, pour tenter de se retrouver, et donner une nouvelle direction à sa vie.

Arrivée dans le bush australien, sa voiture tombe en panne et Z, le garagiste local lui porte secours.

Ténébreux, écorché vif, il répare des voitures en menant une vie solitaire, se contentant de la compagnie de son chien. Grace comprend rapidement que Z n’est pas celui qu’il semble être. Il la fascine, l’attire irrévocablement ; comme elle, il a choisi le désert rouge d’Australie, ses espaces infinis et sa dureté, pour se réinventer.

Au cœur de l’immensité australienne, Z et Grace vont-ils réussir à oublier leur passé ?

Mon avis : 

Grace part au bout du monde, pour tenter de vivre avec ce cœur transplanté qu'on lui a greffé et qui lui est étranger. Tel un phénix qui renaît de ses cendres, elle a eu le droit à une seconde vie, grâce à la mort de quelqu’un. Alors que son entourage la couve, et essaie de lui faire prendre conscience de la chance qu'elle a, Grace se sent comme une usurpatrice et refuse de profiter de ce nouveau départ. 

Arrivée en Australie, elle prend la route pour se rendre chez sa tante Jenna, où elle a décidé de s'établir le temps de se retrouver. Mais le sort s'acharne et elle tombe en panne au milieu du désert australien. Alors que l'orage gronde, Z, tel un héros solitaire surgi de nulle part, vient la secourir. 

Dès leur première rencontre, Z la trouble. Cet homme qui passe le plus clair de son temps couvert de cambouis et les mains dans la graisse, ne ressemble en rien aux hommes qu’elle a eu l’habitude de fréquenter. Evidemment dans un petit patelin du bout du monde, tout le monde se connait et elle a vite fait de voir et revoir Z, d'autant plus qu'il est le seul garagiste à pouvoir s'occuper de sa voiture en panne.

Z ne ménage pas Grace, il la pousse dans ses retranchements, et pourtant apaise son cœur tout en provoquant tout un déferlement de sensations. Grace va apprendre à faire la paix avec son coeur et son corps. Tout va très vite, trop vite, et dans ce vortex qui les emporte, ils ont l’impression d’être dans un espace temps parallèle ou plus rien n’existe à part eux. 

J’ai tellement adoré cette histoire qu’il m’a fallu quelques jours pour la digérer afin de pouvoir vous en parler.

Nos deux héros, Z et Grace, se sont exilés au bout du monde pour oublier et tenter de survivre aux épreuves que la vie a jeté sur leur chemin.

Si Grace est sûre que Z peut guérir son âme en mettant du baume sur son cœur, Z lui ne veut pas avoir ce rôle, ne veut pas croire au bonheur, il croit qu’il mérite tout juste de survivre. Il essaye de repousser son attirance pour Grace. Mais parfois plus on vous repousse et plus vous revenez avec force. 

Les héroïnes de Battista Tarantini font le potentiel de ses romans, elles sont fortes, farouches, mais ont cette pointe de sensibilité qui les rend si humaines. Face à Z, le garagiste sombre et lunatique, rempli de terribles secrets qu’il garde enfouis profondément, il fallait une héroïne à la fois volontaire et douce, dont la féminité fait perdre la tête. Grace est de celles-là, bien plus solide que ce que les gens pensent, elle peut encaisser les épreuves avec courage et détermination.

Ne ratez pas cette magnifique histoire et laissez vous emporter dans une spirale où les super héros se superposent aux héros pour tenter d'exister.


17 janvier 2018

Regarder Voldemort - Les origines [film non-officiel] (HD et VOSTFR)

Voldemort Origines

 

Voici le film non officiel des Origines de Volde Mort : Sans aucun but commercial, ni aucun rapport avec J.K Rowling ou Warner Bros

Si vous avez presque 1 heure devant vous et que vous êtes fans d'Harry Potter, vous ne pouvez pas passer à côté de ce film fait par des fans pour les fans du sorcier à lunettes, et surtout sur les origines de Voldemort. 

Il y a quelques temps le projet prenait forme sur le net sous forme d'une bande-annonce et les fans ont fait appel à des dons sur une plateforme afin de pouvoir réunir suffisament d'argent pour tourner ce court-métrage. Voilà enfin le résultat disponible pour tout le monde et sous-titré ! 

A vous de juger ! 

Pour rester en contact avec l'équipe qui a réalisé le film : TRYANGLE FILM - Merci à eux pour cette initiative !!!! 

Instagram: https://goo.gl/FgzVgB

Facebook: https://goo.gl/n8eBTj

Website: http://www.tryanglefilms.com/#vooth

Posté par evenusia à 19:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Agatha Raisin enquête – Tome 1 – La quiche fatale de M.C. Beaton

agatha raisin 1

Sortie VF le 1er Juin 2016 

Présentation de l’éditeur : chez Albin Michel

Sur un coup de tête, Agatha Raisin décide de quitter Londres pour goûter aux délices d'une retraite anticipée dans un paisible village des Costwolds, où elle ne tarde pas à s'ennuyer ferme. Afficher ses talents de cordon-bleu au concours de cuisine de la paroisse devrait forcément la rendre populaire. Mais à la première bouchée de sa superbe quiche, l'arbitre de la compétition s'effondre et Agatha doit révéler l'amère vérité : elle a acheté la quiche fatale chez un traiteur. Pour se disculper, une seule solution : mettre la main à la pâte et démasquer elle-même l'assassin. Agatha Raisin, c'est une Miss Marple d'aujourd'hui. Une quinqua qui n'a pas froid aux yeux, fume comme un pompier et boit sec. Sans scrupule, pugnace, à la fois exaspérante et attendrissante, elle vous fera mourir de rire !

L'avis de Linagalatée :

Cette fois-ci c’est décidé, Agatha Raison, vent sa société et quitte Londres pour les Costwolds. Une maison qu’elle a fait décorer par un professionnel, une maison qui ne ressemble pas à Agatha, mais qu’est-ce qui ressemble à Agatha ?

Elle a passé sa vie à travailler, à très bien gagner sa vie. Elle ne sait rien faire de ses dix doigts, non mais rien, pas même une quiche !

Si elle veut s’intégrer dans sa nouvelle vie de retraitée, retirée, elle doit s’impliquer, mais ce n’est pas chose facile avec son caractère ronchon et ses habitudes de se faire obéir de tous, le petit doigt sur la couture du pantalon.

Elle triche, elle ira acheter sa quiche chez le plus grand traiteur de Londres, et la fera passer pour sienne ! La supercherie aurait pu passer inaperçue s’il n’y avait eu un mort !!

Agatha Raisin est-elle une meurtrière, une rescapée ou une victime d’une machination qu’elle ne maîtrise pas.

La police, après enquête, déclare qu’il s’agit d’un accident, et la femme du défunt ne portera pas plainte.

Mais Agatha s’ennuie, elle va aux réunions des filles de la paroisse, mais une idée trotte dangereusement dans sa petite tête : et si ce n’était pas un accident ? Elle en aura le cœur net !

Ah quel régal une citadine ronchon qui débarque dans un petit village isolé et tranquille, ça ne peut que créer du remue-ménage. Quand en plus cette citadine est de mauvaise foi, ça ne peut que créer des situations ubuesques.

Ca faisait un petit moment que cette Agatha me faisait de l’œil, je voyais sur la blogo qu’on parlait beaucoup d’elle, et pas que en bien. Ajoutez à cela des couvertures qui sentent bon le « feel good », il ne m’en fallait plus pour décider de faire sa connaissance. Et je pense que l’on va vraiment devenir copines. Elle est drôle, tordue, perverse, midinette, coquine, un brin mauvaise foi, curieuse. Bref tous les ingrédients nécessaires pour incarner la parfaite « mouche du coche ». On ne veut pas d’elle ? Qu’à cela ne tienne, elle se rendra indispensable,

Et puis, jeune retraitée, il faut bien qu’elle s’occupe, sinon elle va devenir folle !  Mais je crains fort que ce ne soit nous qu’elle rende folle, à force de vouloir faire rentrer les choses dans les cases, et mener tout ce petit monde à la baguette.

Une première enquête parfaitement réussie et rondement menée. Une petite lecture divertissante, et un personnage attachant.

Cette série d’Agatha Raison est une réédition des premiers romans sortis depuis 1992. Neuf titres sont à ce jour traduits, mais la série en comporte à l’origine, 28. Cela nous présage encore de bien belles soirées de lecture au coin du feu, une bonne tasse de thé à la main, un plaid sur les genoux et le chat qui s’est installé dessus. La tempête souffle à l’extérieur et la pluie cingle sur les carreaux, et la lumière s’éteint. Ah ces manoirs anglais, ce n’est plus c’que c’était …

Posté par evenusia à 12:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 janvier 2018

Love redemption de Laura Brown

Love redemption

Sortie VF le 10 janvier 2018

Présentation de l'éditeur : chez collection &H

Ne rien attendre de personne et contrôler chaque aspect de sa vie, c’est le seul moyen que Carli a trouvé de se protéger. Alors oui, ça veut dire laisser la peur guider ses choix, mais dans un monde où elle n’a jamais réussi à s’intégrer en tant que malentendante, ça veut surtout dire survivre, tout simplement. Mais ça, c’était avant de rencontrer Reed, avec son charme à couper le souffle et sa façon intense de la regarder… Désormais, survivre ne suffit plus. Carli veut vivre. Seulement elle n’a jamais eu aussi peur de sa vie. Car prendre le risque de vivre, c’est aussi prendre celui de tout perdre… y compris Reed.

Mon avis : 

Carli est dans la dernière ligne droite dans ses études avant qu'elle puisse elle même enseigner. Malgré ses prothèses auditives qu'elle cache à tout le monde, et ses maux de tête persistants, Carli est une jeune femme très forte, qui se bat tous les jours pour être au même niveau que les autres, sans jamais se plaindre ni baisser les bras quand cela devient compliqué. Parce que dans sa famille on lui a appris à ne rien montrer, surtout pas ses faiblesses. 

Lors d'un de ses cours, elle est obligée d'admettre qu'elle n'arrive pas à suivre. Son prof a une moustache qui l'empêche de lire sur les lèvres, et une façon de parler sans articulier qu'elle n'arrive pas à déchiffrer. Quand en plus les piles de sa prothèse la lâchent en plein milieu du cours et qu'elle n'a pas de piles de rechange, elle accepte l'aide de Reed, un étudiant qui a tout de suite vu le problème qu'elle avait, puisqu'il a lui même un problème d'audition.  

Carli, qui jusque là, a toujours caché ses prothèses sous ses long cheveux, est soudainement obligée de les révéler et, curieusement, face à Reed cela ne la gêne pas. 

Reed est sourd de naissance et totalement autonome. Il enseigne, a une vie sociale et a appris à se débrouiller sans l'aide de personne. Il va faire pénétrer Carli dans son monde, avec ses amis et lui faire découvrir des tas de petites choses que la jeune fille ne soupçonnait même pas et qui vont faciliter son quotidien. 

Reed a tout de suite eu envie d'aider Carli. Il n'en revient pas qu'elle ne connaisse pas la langue des signes et ne se fasse pas aider dans ses études. 

Carli est en complète admiration devant Reed. A aucun moment sa surdité est une gêne dans sa relation avec elle. Ils arrivent à communiquer parfaitement et leur attirance est de plus en plus difficile à ignorer.  

Pourtant, Carli et Reed ont chacun de leur côté leurs lots de problèmes, dont la surdité est l'un des moindres.

La famille de Carli n'a jamais tenu compte de sa surdité croissante, et ils vivent dans un complet déni qui n'aide pas la jeune femme à avancer. Heureusement Reed est là pour lui redonner confiance en elle. A son contact, elle s'épanouit et renait. Mais lui aussi a des souci à gérer. Il a perdu son père quelques années auparavant et il vit très mal son absence. On en apprendra peu à peu un peu plus sur cette figure paternelle qui a été si importante pour lui.

Cette superbe romance, originale et émouvante, nous fait découvrir l'univers des malentendants. L'auteure, elle-même atteinte de problèmes d'audition, s'est servie de son expérience personnelle, pour écrire un roman fort et poignant. Avec Carli et Reed, deux héros super attachants, elle nous délivre un récit rempli d'amour, mais aussi d'amitié et de confiance. 

Le fabuleux voyage du bateau-cerf de Dashka Slater et the Ian Brothers

IMG_20180111_210657_746

Sortie le 12 janvier 2018

Présentation de l'éditeur: Little Urban 

Marco le Renard se pose des questions sur le vaste monde. Pourquoi est-ce que certaines chansons nous rendent tristes ? Où va le soleil lorsqu'il disparaît dans l'océan ? Comment naît une amitié? En quête de réponses, Marco se porte volontaire comme nouveau membre de l'équipage du bateau-cerf prêt à voguer vers de nouveaux horizons.

L'avis d'Izabulle:

Marco est un jeune renard bien trop curieux. Sa curiosité gêne ses congénères, qui ne daignent même plus répondre à ses questions. Aussi, sa curiosité l'emmène à bord du bateau-cerf en quête d'une nouvelle terre, où il pourra rencontrer des renards, pouvant répondre à ses questions. Le périple se montre périlleux, entre les tempêtes et attaque de pirates. Lorsque Marco arrive enfin sur la terre promise, point de renard à l'horizon. Mais le voyage qu'il vient de vivre l'a changé. Il comprend que ce sont ses compagnons de voyage les cerfs, biches et pigeons, qui vont finalement combler par leurs amitiés sa forte curiosité.

20180114_204038

Je tiens tout d'abord à dire que "Le fabuleux voyage du bateau-cerf" est un très beau livre objet. La couverture est bien travaillée, avec notamment un titre en relief et argenté. Les couvertures intérieures son illustrées de cartes d'un monde imaginaire, dignes des meilleurs romans fantasy ou dystopique ! Nous avons pris avec mes enfants du temps pour regarder et décrypter cette fabuleuse carte, qui regorge de détails. Les illustrations de ce livre sont toutes magnifiques. A la fois très réalistes, mais aussi oniriques. Les couleurs sont douces et non agressives, malgré la double page sur les visages des pirates qui est impressionnante !

20180114_204016

 Concernant justement les fameux pirates, mon fils a trouvé que l'affrontement entre le bateau-cerf et le bateau-éléphant des pirates, était trop rapide. On ne se demande pas s'il aime la bagarre celui-là... Ma fille de son côté, a été émue par Marco le renard, lorsqu'il arrive sur l'Ile et qu'il est triste parce qu'il ne trouve pas de renards. C'est notamment via ce petit moment d'émotion, qu'il a été intéressant pour moi de discuter avec eux sur la morale de cette belle histoire, qui est que les amitiés ne se trouvent pas, mais elles se créent.

20180114_203939

 Mes enfants et moi-même avons été totalement envoutés par ce livre, qui se lit très bien en histoire du soir. Il s'agit notamment d'un livre que j'offrirai volontiers à un enfant, tant l'objet livre en soi est magnifique !

Posté par evenusia à 16:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


Mon royal petit frère de Sally Lloyd-Jones et David Roberts

 20180111_184553

Sortie le 12 Janvier 2018

Présentation de l'éditeur : chez Little Urban

Il était une fois une magnifique princesse, gentille, intelligente, dotée d'une extraordinaire chevelure (je veux parler de moi, bien sûr) qui vit maître un abominable tyran : mon royal petit frère.

L'avis d'Izabulle:

Cette charmante petite princesse nous parle d'elle à la 3ème personne. En réalité, elle n'est pas vraiment une princesse, mais elle aime se raconter des histoires et surtout présenter son frère comme le responsable de tout ses maux.
Cette petite fille est espiègle, égocentrique et a une imagination très développée. Elle aime faire des dessins représentants son frère en bébé roi adulé et elle comme une Cosette en haillons.

20180111_214108

Ce livre était très intéressant à lire avec mes enfants, car ma fille étant la grande sœur et mon fils le petit frère, ils n'ont eu aucun mal à se reconnaître dans les personnages. Toutefois, mes enfants ayant 4 ans d'écart et bien forcément ils n'ont pas été sensibles aux mêmes choses. Ma fille était admirative de cette petite fille qui est très sure d'elle et présente un charisme incroyable. De mon côté, j'ai craqué devant sa coiffure faite d'un collant jaune sur la tête, alors qu'elle se présente dans le livre comme ayant une extraordinaire chevelure !!!

20180111_214030

Mon fils de 5 ans a été attiré par des choses plus simples et basiques mais qui font mouche à tout les coups: le pipi, caca et rototo du petit frère. Au moins, nous avons rigolé de bon cœur !

20180111_214005

Ce livre est idéal pour aborder avec les enfants la question de la jalousie et de la rivalité dans une fratrie. Nous comprenons que la grande sœur a une vision déformée de la réalité et que ce qu'elle ressent n'est pas tout à fait ce que les illustrations nous montrent. Le parallèle fait entre les illustrations et les dessins de la grande sœur est une idée très originale, permettant d'illustrer parfaitement cette idée de décalage.
L'histoire se termine finalement sur une note positive, permettant un rapprochement de la grande sœur et du petit frère et cela est très attendrissant.

Encore une belle découverte livresque, pour un livre alliant l'éducatif à l'amusement.

Posté par evenusia à 15:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

14 janvier 2018

My escort love Tome 1 de Laura S. Wild

My escort love 1

Sortie VF le 3 octobre 2016

Prix de la 1ère New Romance française au Festival New Romance 2016 !

Présentation de l'éditeur : chez Fyctia, La Condamine

Constance Pradel est jolie, un peu timide, passionnée de dessin et surtout... vierge. Complexée par cette situation, elle décide de faire appel à un escort boy pour y remédier. C'est ainsi que Noah entre dans sa vie... Et s'il ne lui faisait pas seulement découvrir les plaisirs de la chair, mais aussi les émois de l'amour ?

L'avis de Twix : 

Constance est une jeune fille de 21 ans, étudiante en droit à la Fac, mais qui  s'ennuie ferme... Et toujours vierge.
Sa meilleure amie Sophia va prendre une décision folle : afin de remédier à son problème de virginité, elle va lui faire rencontrer un escort boy. Tout ça pour qu'elle devienne une femme à part entière. 
Elle en est sûre, et c'est perdu d'avance, personne ne voudra d'elle ! 

Pourtant, contre toute attente, un Dieu va arriver dans sa vie, il s'appelle Noah et tout va changer à partir de ce jour...

Que dire de ce roman écrit par Laura S.Wild qui a participé au concours Fyctia et qui a remporté un très bon succès.
Je ne sais par quoi commencer tellement  cette romance classée en New Romance est riche en émotion, en sentiments sincères et avec des personnages si attachants. 

Constance, est une jeune femme, qui manque cruellement de confiance en elle, avec des parents qui dirigent sa vie de façon trop rigide. Si elle étudie pour devenir avocat, c'est tout d'abord leur souhait car Constance rêve de faire du dessin et d'étudier à New-York dans une célèbre école d'arts.

Mais quand on habite en France et que l'on vous impose un avenir où vous ne vous reconnaissez pas, comment alors envisager l'inenvisageable ? Que dire de ses parents et principalement de son père qui la rabaisse régulièrement par des paroles blessantes, sans jamais l'encourager ?

Heureusement, Sophia, sa meilleure et unique amie complètement déjantée, est le rayon de soleil de la jeune femme, lui apportant une bouffée d'air avec son tempérament excentrique !

Et enfin Noah, l'homme inaccessible qui va être l'élément déclancheur d'un changement radical de la vie de Constance.

Le point de départ d'histoire, c'est comme un pari pour Constance en couchant avec un inconnu pour se débarrasser de sa virginité. Pourtant sa rencontre avec Noah, l'escort boy, va prendre un tournant différent car ils vont se revoir contrairement à la politique du bureau pour qui il travaille.

Petit à petit, Constance, va prendre de l'assurance en elle, même si elle aura des moments de doute, où elle remettra tout en question sur sa relation et sur elle-même.

Nous alternons entre retrouvailles et séparations, car même si ces deux-là s'aiment d'un amour absolu, ils ont bien du mal à trouver l'équilibre et surtout la confiance pour cimenter leur couple.

Une révélation de taille apportera aussi des réponses avec le second tome (enfin, du moins, je l'espère!).

Bref une lecture pour tous ceux et celles qui doutent d'eux, car rien n'est jamais acquis et la chance et le bonheur peuvent arriver à tout moment!

Un roman que j'avais lu fin 2016 et que j'ai redécouvert avec grand plaisir!

Posté par evenusia à 22:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

13 janvier 2018

Extrême risk tome 1 - Enfiévré de Tracy Wolff

Extreme risk

Sortie VF le 20 octobre 2017

Présentation de l'éditeur : chez Milady, collection New Adult

Z Michaels, snowboarder professionnel, n’a qu’à lever le petit doigt pour que les filles se jettent à son cou. Mais derrière le séducteur se cache un jeune homme tourmenté, cherchant l’oubli dans le danger et dans le sexe. Ophelia Richardson ne ressemble à aucune des conquêtes de Z. Après avoir frôlé la mort dans un accident qui a fauché la vie de son compagnon, elle s’efforce de se reconstruire et se méfie des casse-cou tels que Z. Pourtant, elle ne tarde pas à s’apercevoir que Z est encore plus dévasté qu’elle. Trouveront-ils la force, malgré leur sombre passé, de faire confiance et d’aimer à nouveau ?

L'avis d'Izabulle:

Z est un séducteur écorché vif. Ophélia, la nouvelle serveuse du bar de la station, l'attire énormément. Sauf qu'elle ne réagit pas comme les autres filles à ses avances. Elle se montre sauvage, voir agressive et lui balance du café sur son pantalon. Ses amis Ash, Cam et Luc, en profitent bien pour le chambrer et le provoquer en lui disant qu'il a perdu son pouvoir se séduction et surtout qu'il n'arrivera jamais à mettre Ophélia dans son lit. Quoi de plus dangereux que de mettre au défi un snowrider de haut niveau, qui adore sauter dans le vide ?

J'ai bien du mal à rédiger cet avis, car je suis très partagée sur ce livre.

J'ai totalement adhéré à l'ambiance du livre. La montagne, les paysages magnifiques. Cette station de ski que nous découvrons progressivement et comprenons qu'elle a une âme. L'attachement de Z à sa ville natale, sa terre. Le chalet familial, qu'il habite avec ses amis, car il n'a plus de famille. L'adrénaline est très bien retranscrite dans le récit quand Z et ses amis rident. Les frissons liés aux cascades et aux chutes sont excitants. Je suis vraiment tombée amoureuse du monde de la glisse créé par l'auteur, qui m'a autant donné le sourire que pousser des cris d'effroi.

Le petit bémol est que je n'ai pas réussi à adhérer totalement à la romance. Je ne pense pas que cela tienne aux personnages, car Z et Ophélia ont des forts caractères comme je les aime et sont justes torturés comme il le faut.

Je crois que leur histoire d'amour s'est déroulée trop rapidement à mon goût et que je ne l'ai pas trouvé du coup crédible.J'aurai aimé un peu plus de profondeur dans leurs échanges et d'émotion dans les dialogues. J'ai également été dérangée par certains moments dans les scènes intimes, qui étaient à mon sens trop détaillés, au détriment du versant émotionnel.

Un rebondissement inattendu clos ce premier tome, faisant la transition avec le tome suivant qui portera sur le personnage de Ash, snowrider également, et ami de Z.

Posté par evenusia à 08:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

12 janvier 2018

Le zoo de Gin Phillips

le zoo

Sortie VF le 21 septembre 2017

Présentation de l'éditeur : collection La Bête noire chez Robert Laffont  

Quand le monde est une jungle, les mères deviennent lionnes. 
Le zoo est sur le point de fermer ses portes. Joan et son fils de quatre ans, Lincoln, sont dans leur coin préféré, à l'écart du chemin principal. Ils profitent des dernières minutes. Mais quand ils se dirigent vers la sortie, ce qu'ils découvrent transforme cette journée de rêve en cauchemar : des corps étalés sur l'herbe, des hommes armés de fusils. Sans réfléchir, Joan prend son enfant dans ses bras et court, jusqu'à en perdre le souffle, jusqu'à ce que ses muscles la brûlent.
Pendant trois heures, la mère et son fils vont se retrouver piégés avec les animaux et les tueurs. Pour sauver Lincoln, Joan est prête à tout... même au pire.

L'avis de Linagalatée :

Quand Joan va chercher Lincoln à la garderie, elle aime finir la journée sur un moment rien qu’à eux. Cela peut être la bibliothèque, le parc ou le musée. Aujourd’hui c’est le zoo, pas vraiment pour voir les animaux, mais pour jouer, inventer des histoires. Lincoln, bien qu’il n’ait que quatre ans, a une imagination débordante, et vingt milliards de questions sur tout. Il parle tout le temps… Pendant ce temps Joan s’accorde du temps pour rêvasser.

Bientôt l’heure de fermeture, et ils vont encore être en retard, Lincoln traine pour ranger ses jouets, et ils ont un petit bout de chemin à faire pour regagner la sortie.

Joan entend des bruits de pétard, surprenant à cette heure-ci, et encore d’autres bruits ininterrompus. Non, ce ne sont pas des pétards, c’est impossible.

Il n’y a personne dans les allées, soit ils sont très en retard, soit il se passe quelque chose. Elle presse le pas, trainant par la main, Lincoln, qui traîne les pieds. Elle aperçoit une mamie avec ses deux petites-filles, l’air un peu déboussolée. Elle voit des épouvantails d’Halloween au sol, elle aperçoit un homme, un fusil à la main. Ce ne sont pas des épouvantails, ce sont des corps. Un fou est entré dans le zoo et tire sur tout ce qui bouge.

Elle prend Lincoln dans les bras et repart en courant pour tenter de trouver une cachette, pour les mettre en sécurité, mais Lincoln a senti qu’il se passait quelque chose, et les questions commencent à pleuvoir.

Par SMS, son mari l’informe qu’il y a eu une prise d’otages dans le zoo, ce qui explique que la police ne peut pas intervenir tout de suite, qu’il arrive dès qu’il peut accéder à la zone. Elle est cachée dans l’ancien enclos du porc-épic qui n’a jamais été remplacé, mais maintenant il faut expliquer à Lincoln qu’il doit se taire ou alors parler tout doucement.

Mais à peine a t’il murmuré « oui maman » qu’une nouvelle question se précipite à ses lèvres et qu’il a oublié qu’il ne faut pas faire de bruit.

Mais déjà de nouveaux coups de feu retentissent dans les allées du zoo. Ils débusquent les promeneurs retardataires, et font parler la poudre. Surtout, ne pas faire de bruit, ne pas respirer, ne pas parler. Lincoln, tais-toi, Lincoln parle moins fort, Lincoln chuuuuuut !

A partir du moment où les premiers coups de feu résonnent, la tension va crescendo. Le lecteur est dans la même configuration que Joan, on n’a aucune information venant de l’extérieur, on ne sait pas où en sont les négociations, ni même s’il y en a, on ne sait rien, on entend comme Joan, les coups de feu sporadiques, et on ne sait même pas sur qui ou quoi ils tirent.

Parfois tout près, des voix, qui semblent être celles des tireurs, mais elles paraissent tellement jeunes… Continuer à ne pas faire de bruit.

On imagine sans peine l’état de panique qui doit être celui de Joan. La peur a l’état brut, et la nuit commence à tomber.

L’auteure a parfaitement su nous transmettre cette peur panique, on lit complètement tendus, on tourne les pages vite, vite. Mais surtout, on ne peut pas poser le livre, notre vie s’est soudain trouvée suspendue  au fil de cette écriture. Et pourtant, il ne se passe pas grand chose pendant plus de la moitié du roman, rien que cette attente interminable et cette peur, mais à aucun moment vous ne trouverez le temps long, à aucun moment vous ne penserez « bon, il va se passer quelque chose ? », parce que le fait que l’on ne sache pas ce qu’il se passe, met une pression terrible sur vos épaules.

Il était déjà tard dans la soirée, quand j’ai entamé ma lecture, juste pour voir…

J’ai vu ! Bon encore un chapitre, on sait très bien que l’on a dépassé le chapitre et que l’on en a même attaqué un autre, mais qu’importe, il faut que l’on sache. Vous n’avez pas vu le temps passer, ou pas voulu le voir, que vous avez déjà lu le tiers du roman…

On ne peut qu’admirer la patience, l’ingéniosité de Joan pour occuper son fils, pour le mettre à l’abri des regards. Son sang-froid également, sa détermination, son obstination à vouloir le sauver de cette situation. Mais Lincoln commence à avoir faim…

11 janvier 2018

Hot Shot de Karina Halle [North Ridge #3]

Hot shot

Sortie VO le 9 janvier 2018

Présentation : (trad Evenusia, on copie... on crédite svp !)

Delilah Gordon a un secret.

Elle a toujours été amoureuse de son meilleur ami, le garçon d'à côté, Fox Nelson, depuis l'âge de six ans.

Alors que la plupart de ses amis et sa famille connaissent son béguin non partagé, la seule personne qui ne semble pas au courant est Fox lui-même. Pour Delilah, c'est mieux comme ça. Elle préfère prétendre qu'ils ne sont que des amis, même si elle ne maîtrise pas ses sentiments pour le montagnard lunatique.

Fox Nelson a aussi un secret. En tant que pompier forestier, Fox se retrouve en danger chaque jour au travail, risquant tout pour éteindre les feux dangeureux, qui menacent les ranchs, les forêts et des milliers de vies. Alors que le travail de Fox s'adresse aux courageux, à l'intérieur il sent tout le contraire. Plus il se débat avec ses démons, plus il réalise que Delilah est la seule à pouvoir éteindre les flammes.

Plus les deux amis se rapprochent - et deviennent plus intimes - que jamais auparavant, plus leur relation devient compliquée.
Et Delilah a encore un secret à révéler.

Un secret qui va changer leur vie ... pour toujours.

Mon avis : 

Troisième tome de cette saga qui se déroule à North Ridge, dans les grands espaces canadiens, et qui peut être lu comme les deux premiers indépendamment des autres, même si on y voit les deux couples précédents et notamment Shane et Rachel, les héros du premier tome.
Fox est le plus âgé des trois frères Nelson. À l’image de ses deux autres frères, Shane et Maverick, Fox a lui aussi été très affecté par le suicide de sa mère, dont il se croit responsable. C’est la tête brûlée de la famille, il est pompier, fait partie des combattants des feux de forêts, les Hot Shot, et ne manque pas une occasion de mettre sa vie en danger. C’est un homme complexe avec une rage intérieure qui le domine constamment.

Son amie Delilah a toujours été une sorte d’ancre pour lui, elle est la seule à lui procurer cette sensation d'apaisement. Del est complètement dingue de Fox depuis qu'à l'âge de six ans, avec sa mère, elles se sont installées non loin du ranch des Nelson. Si elle les a toujours considéré comme sa famille, elle n’a jamais regardé Fox comme un frère. Tout le monde le sait, et pourtant, son ami d’enfance ignore complètement les sentiments qu’elle lui porte. L’amour de Del pour Fox va être soumis à rude épreuve, quand celui ci va amener sa nouvelle petite amie au repas familial. Il est peut être temps pour Del de lui faire part de ses sentiments. 

Dans cette touchante histoire, Karina Halle approfondit ses personnages et décortique intelligemment leurs problèmes, sans jamais tomber dans la facilité. La relation entre Fox et Del est d'autant plus complexe qu'ils ont une complicité de longue date. Tout est naturel entre eux, ils se connaissent par coeur. Mais ils s'en sont toujours tenu à leur amitié. Il faudra l'accumulation de plusieurs évènements pour que leur relation bascule en quelque chose de plus intime. Il faudra malgré tout protéger cette amitié qui leur est si précieuse. 

L'auteure a créé une atmosphère chaleureuse et familiale au sein de cette petite ville. L'ambiance montagnarde y est pour beaucoup mais aussi le ranch, le fameux bar dirigé par Del, où tout le monde s'y retrouve régulièrement, mais aussi les repas dominicaux que la famille Nelson a pris l’habitude de partager avec leurs amis.

Les trois tomes de cette trilogie sont tous différents et celui-ci contient un bon lot d’émotions. En plus de l'histoire du couple, ce sont les relations entre les trois frères qui seront également au coeur de ce dernier tome. Le suicide de leur mère pèse lourd sur leurs relations et leur comportement. Il y a beaucoup de non-dits et de rancoeurs accumulées au fil des années et il leur faudra un sacré lot de courage pour aborder tous ces problèmes. 

Bien sûr nous aurons le droit à des scènes sensuelles qui seront des moments très forts et la relation de nos deux héros aura aussi son lot de surprises et prendra une direction totalement différente. 

C'est une trilogie prenante, avec trois frères dont les histoires sont très différentes. Je suis sûre que vous trouverez celle qui saura vous toucher.

Chronique de Wild Card (North Ridge #1)

Chronique de Maverick (North Ridge #2)

Posté par evenusia à 10:56 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,